Saviez-vous que les intolérances alimentaires peuvent causer votre incapacité à perdre du poids?

 

On pense souvent que les symptômes d’intolérances alimentaires sont directs comme une diarrhée immédiate après la consommation de lactose. Toutefois, elles peuvent parfois être aussi subtiles qu’une légère fatigue chronique.

 

L’intolérance alimentaire est une réaction du système digestif à un type d’aliment consommé. Lors d’une réaction allergique, le système immunitaire produit un anticorps de type lgE (immunoglobuline E), qui cause un changement dans les cellules du corps. Ce débalancement provoque la libération de produits chimiques dans le sang, qui eux causent les réactions allergiques de notre corps.  

Pour ce qui est de l’intolérance alimentaire, la présence d’anticorps sera plutôt de type IgG (immunoglobuline G), ce dernier reflétant un état physiologique, une réponse du système immunitaire en réponse à l’exposition d’aliments. Ces anticorps peuvent provoquer des réactions inflammatoires, qui peuvent prendre jusqu’à trois jours à apparaître, ce qui rend les intolérances difficiles à détecter.


Les symptômes d’intolérances alimentaires peuvent être autant digestifs que physiques. En voici quelques exemples:

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

  • Ballonnement & rétention d'eau
  • Flatulences
  • Incapacité de perdre du poids malgré une bonne alimentation et de l'activité physique
  • Maux de tête & migraines
  • Symptômes menstruels amplifiés
  • Fatigue chronique
  • Raideurs et tension articulaires et/ou musculaires
  • Diminution de la clarté mentale ou de la difficulté à se concentrer
  • Dermatites diverses (eczéma, rosacée, acné, …)
  • etc.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Lors de soupçons, je recommande la diète éliminatoire. Cette diète consiste au retrait des aliments allergènes ou irritants 3 à 4 semaines. Les aliments sont les suivants:⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Produits laitiers⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Œufs⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Crustacés⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Solanacées (tomate, aubergine, pomme de terre, poivron)⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Noix ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Blé et le maïs⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Légumineuses⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Édulcorants⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
- Parfois les pseudo-céréales

L’objectif de cette diète est de permettre un repos d’irritants pendant un temps suffisamment long pour en réduire les symptômes. La vitesse à laquelle les symptômes diminuent varie d’une personne à l’autre. Les bienfaits seront davantage lorsque la diète est combinée à un protocole naturopathique avec support nutraceutique spécifique. La réintroduction est aussi importante que la diète en soi. Elle doit être faite lentement, un aliment à la fois. Lorsque l’aliment réintroduit entraîne un symptôme ou une diminution des améliorations, il doit être retiré une seconde fois pour une période de 3 mois.

Attention, en aucun temps cette diète ne devrait durer plus de 3 mois. Le suivi par un spécialiste est fortement recommandé. 

À noter qu’il est aussi possible de faire des tests d’intolérances alimentaires.

Article rédigé par Émilie Riendeau

Naturopathe, B. Sc, ND, K.In

Clinique Olista

Émilie Riendeau peut être jointe sur ses réseaux sociaux: Instagram ou par email au: emilie@cliniqueolista.com

AlimentationSanté

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés