Éviter la dépression saisonnière en apportant quelques changements à sa routine

 

Vous avez de la difficulté avec les changements de saison ou avec l'automne en particulier?

La dépression saisonnière, également appelée trouble affectif saisonnier, est un type de dépression qui survient vers la fin de l’automne ou en début d’hiver. Elle est fort probablement causée par le manque d’ensoleillement à ces périodes de l’année, et s’estompe à la venue du printemps et l’été. Elle n’est pas caractérisée seulement par un moral un peu plus bas l’hiver, mais plutôt par de véritables signes de dépression. Tristesse, fatigue, irritabilité, besoin de plus de sommeil, perte d’intérêt, etc.

Il y a moyen de prévenir, ou du moins de diminuer l’impact des changements de saison chez ceux qui en sont affectés.

Vous aimerez donc mes conseils:⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

1. Être actif 30 minutes et ce, tous les jours. Après 20 minutes seulement d'effort soutenu, on remarque une nette augmentation de la sécrétion d'endorphine, l'hormone qui vous fait sentir B.I.E.N.⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
2. Prendre l'air. Même s'il fait plus frais, le corps a besoin de respirer de l'air pur au minimum 1 fois par jour. ⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
3. Commencer ses matins avec une séance de luminothérapie. Ces bienfaits sont démontrés, alors pourquoi hésiter?  Elle consiste en l’utilisation d’une lampe spéciale munie d’un filtre UV (lumière ultraviolette), qui projette la bonne quantité de lumière, assez intense. Pour traiter la dépression, il faut une lumière de 5 000 à 10 000 lux (le lux est l’unité de mesure de l’intensité lumineuse).  Une utilisation journalière de 30 à 60 minutes par jour est recommandée. Et il est suggéré de commencer son utilisation assez tôt, fin septembre, début octobre, lorsque les jours raccourcissent.
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
4. Se supplémenter en vitamine D. (voir article précédent) Pour ceux qui sont ''contre les pilules'', sachez que la vitamine D n'apportera aucun symptôme secondaire contrairement aux médicaments. De plus, les carences sont P.R.O.U.V.É.E.S. Refuser de prendre de la vitamine D en Amérique du Nord démontre plutôt un déni ou une innocence face à ce sujet... ⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
5. Dormir légèrement plus. Notre organisme suit le rythme du soleil. Moins de soleil = moins de temps d'éveil. ⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
6. Continuer ses activités sociales. En été, les invitations sont plus nombreuses et les événements plus fréquents ce qui nous permet de se changer les idées. Tout en respectant les recommandations COVID, continuez à voir vos proches toutes les semaines. La vie sociale est essentielle à la gestion du stress.⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
7. Manger les aliments de la récolte d'automne. Les légumes orangés sont riche en bêta-carotène, précurseur de la vitamine A; L'un des meilleurs anti-inflammatoires naturels. ⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
8. Éviter les aliments raffinés et tout irritant digestif. 95% de votre sérotonine est synthétisée dans votre intestin. Un système digestif en santé est PRIMORDIAL. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
9. Pratiquer la gratitude. Commencez chaque journée avec une gratitude générale et terminez vos journées en vous remémorant une chose dont vous être fier d'avoir accompli aujourd'hui. De bonnes façons de commencer et de terminer la journée, positivement.

Article rédigé par Émilie Riendeau

Naturopathe, B. Sc, ND, K.In

Clinique Olista

Émilie Riendeau peut être jointe sur ses réseaux sociaux: Instagram ou par email au: emilie@cliniqueolista.com

Mode de vieSanté

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés