Et si le magnésium aidait le TDAH?!?

Dossier Magnésium, partie 3 de 3, suite de: Mais… quel type de magnésium choisir ????)

Loin l’idée de vous dire d’arrêter la médication de vos enfants TDA (Troubles du déficit de l’attention) ou TDAH (Troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité). Mais si on vous disait qu’il est prouvé que les enfants (et adultes, en fait) sont en carence de magnésium, et que les symptômes peuvent être atténués à la supplémentation en magnésium! Seriez-vous tentés d’essayer? Eh bien moi, j’ai été tentée, j’ai essayé, et j’ai adopté.

Les études!

Une étude publiée en 1997 dans la revue Magnesium Research a démontré que 95% des enfants TDAH présentaient un déficit en magnésium (77,6% avec une évaluation dans les cheveux, 58,6% avec une évaluation dans les globules rouges et 33,6% avec un dosage sérique).

Une autre étude de 2016, complétée sur des enfants âgés entre 6 et 16 ans, diagnostiqués avec un TDAH, a démontré que 72% des enfants testés avaient une carence en magnésium ; ils ont trouvé une corrélation significative entre le taux de magnésium dans les cheveux, le Q.I. et l’hyperactivité. 

Les enfants en carence ont été choisis au hasard pour 2 choix de traitements. Un traitement de médication standard en plus d’un 200mg/jour de magnésium ou seulement le traitement par médication, et ce pour 8 semaines consécutives. Les enfants prenant aussi du magnésium ont vu une diminution significative de leur hyperactivité, leur impulsivité, leur inattention, leur opposition et de niveaux conceptuels, comparés à ceux ne prenant que de la médication.

Le Dr Marianne Moussain-Bosc, pédiatre maintenant retraitée, a passé une bonne partie de sa carrière à promouvoir le magnésium comme traitement alternatif à la médication. Selon ses recherches, dans 9 cas sur 10, la cause serait en fait une anomalie familiale liée au transport du magnésium. On peut le prouver par un dosage du magnésium globulaire.

Rare est le cas où on demande un dosage globulaire à notre médecin !!! Alors, pourquoi ne pas essayer la supplémentation, pour voir si les symptômes s’atténuent après 2 mois d’utilisation d’un bon magnésium ?

La seule contre-indication : les personnes atteintes d’une insuffisance rénale ne devraient pas prendre de suppléments sans consulter leur médecin.

 

Qu’entend-on par anomalie familiale?

Toujours selon la Dr Moussain-Bosc, il faudrait chercher parmi les grands-parents, les parents, la fratrie des enfants qui une carence en magnésium des symptômes de TDAH. Du stress, de la nervosité, de la spasmophilie (spasmes musculaires, ou tics), de l’hyperexcitabilité, des migraines, de l’émotivité ou de la pathologie thyroïdienne.

Pendant la grossesse, la mère pourrait avoir développé une dépression, de la fatigue, de l’angoisse, du stress, des troubles du sommeil, des contractions utérines ou encore une carence alimentaire.

Le TDAH

On parle des troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (ou encore hyperexcitabilité) de par ces signes cliniques:

-impulsivité: les enfants impulsifs réagissent souvent de façon agressive, en ne contrôlant pas leurs gestes. Loin de vouloir le faire exprès, ils regrettent souvent leurs agissements par la suite. Ils ont rarement confiance en eux, car ils se font plus souvent faire faire des reproches que féliciter. Ils souffrent souvent, et se sentent souvent rejetés. Leurs colères peuvent être intentes et difficilement contrôlables. 

-hyperactivité: l’hyperactivité se remarque par la façon dont les enfants ne tiennent pas en place, devant toujours être en mouvement, aussi bien à l’école, à la maison que dans les sports, qui sont, bien entendus, très bénéfiques pour eux.

-le trouble de concentration scolaire:  Le trouble de concentration scolaire se dénote par la difficulté de ces enfants à garder leur attention, à rester concentrés et calmes. Ils peuvent dénoter un certain retard dans certaines matières, malgré le fait que leur intelligence soit normale et qu’ils soient intéressés par multiples activités.

-Les troubles du sommeil: ces enfants ont souvent un problème récurrent de difficulté à s’endormir, et de peurs, accompagnés de cauchemars. Ils sont quelques fois somnambules, et dorment de manière très agitée. Ils se réveillent souvent fatigués le matin.

-des malaises: ils ont parfois des malaises, qui peuvent quelquefois mener à une perte de conscience.

-des douleurs abdominales: ils ont parfois des douleurs au ventre, parfois menant à des vomissements répétitifs.

-fatigue une parfois inexpliquée: ce sont des enfants fatigués, d’une fatigue souvent inexplicable.

-des tics: beaucoup de ces enfants ont des tics. Se rongent les ongles, ont des tics au visage ou des tics respiratoires, tels que renifler, tousser ou se racler la gorge.

-une anxiété: ce sont des enfants qui peuvent être stressés, anxieux.

-un symptôme dépressif: certains de ces enfants sont mal dans leur peau, ont peur des gens, peur d’être malades, peur de mourir, etc.

 

La carence en magnésium ne se voit pas dans les tests sanguins réguliers, s’entendent pour dire les spécialistes sur le sujet.  Le Dr Thérèse Ducroux, pédiatre à l’Hôpital des Enfants Malades de Paris, propose une façon assez simple de vérifier si le magnésium ne peut pas diminuer les symptômes du TDAH, le test thérapeutique de charge.

Elle propose de donner 200mg de magnésium et environ 20mg vitamine B6 (pour un enfant de 30kg, à ajuster selon le poids), pour une durée de 2 à 4 mois. Par la suite, on arrête la supplémentation, pour voir si les symptômes réapparaissent.

Difficile à mesurer, mais simple comme technique. Pour choisir le type de magnésium et la façon de le prendre, référez-vous à l’article 2 de la série: Mais... quel type de magnésium choisir ??? .

De mon côté, j’ai vu une différence dans les symptômes des enfants. À vous d’essayer, et de nous donner des nouvelles!

 

Références :

 

  1. Kozielec T1, Starobrat-Hermelin B. Assessment of magnesium levels in children with attention deficit hyperactivity disorder (ADHD). Magnes Res. 1997 Jun;10(2):143-8.
  2. El Baza et al. (2016). Magnesium supplementation in children with attention deficit hyperactivity disorder. Egyptian Journal of Medical Human Genetics, 17(1), 63-70.
  3. https://www.thierrysouccar.com/bien-etre/info/comment-reconnaitre-une-hyperactivite-liee-une-carence-en-magnesium-686
  4. Mousain-Bosc, M. (2014). Hyperactivité, la solution magnésium.
  5. https://homnes.com/magnesium-comment-savoir-si-vous-en-avez-suffisamment/

 

Article rédigé par Audrée Hogue

AlimentationMise en formeSanté

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés