L’ulcère gastroduodénal

Définition

L’ulcère gastroduodénal est une lésion de la muqueuse de l’estomac (ulcère gastrique) ou du duodénum (ulcère duodénal), qui entre alors en contact avec les sécrétions acides gastriques de l'estomac ou du duodénum. Il peut aussi se retrouver sur la muqueuse de l'œsophage.  L'ulcère se caractérise par une perte de substance importante de la paroi interne muqueuse gastrique ou duodénale creusant en profondeur cette paroi jusqu'à la couche externe musculeuse.

Étiologie

L’étiologie de l’ulcère gastroduodénal est multifactorielle. Il survient généralement lorsqu’il existe un déséquilibre entre les agents agresseurs et les facteurs protecteurs de la muqueuse digestive, car elle devient alors plus sensible à l’acidité. Les agents agresseurs peuvent être endogènes (internes), comme l’acide chlorhydrique et la pepsine qui sont sécrétés par l’estomac, ou exogènes (externes), comme les bactéries pathogènes (Helicobacter pylori), les agents chimiques, l’aspirine et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), le stress, etc. Les facteurs de défense de la muqueuse digestive incluent le mucus, le bicarbonate, le flot sanguin, le tissu (épithélium) cellulaire et les prostaglandines, des hormones présentes dans le corps. Les causes les plus fréquentes de l’ulcère gastroduodénal sont l’infection à Helicobacter pylori (H. pylori) et l’utilisation d’AINS.

Symptômes

Le symptôme le plus courant de l’ulcère gastroduodénal est une douleur au niveau de la partie supérieure de l’abdomen (épigastre). Cette douleur peut parfois être accompagnée de nausées, de vomissements et d’une perte de poids.

Traitement médical

Le traitement médical de l’ulcère gastroduodénal peut inclure l’utilisation d’antibiotiques pour éliminer la bactérie H. pylori, lorsqu’il s’agit de la cause du problème, et l’utilisation de médicaments pour diminuer la sécrétion d’acide à l’intérieur de l’estomac ou du duodénum. Dans de rares cas, un traitement chirurgical visant à réduire la production d’acide peut être utilisé.

Approche nutritionnelle

Les études ne démontrent pas qu’un régime alimentaire particulier puisse favoriser la guérison ou prévenir les récidives de l’ulcère gastroduodénal. Ainsi, il n’y a pas de régime thérapeutique spécifique pour ce trouble du tube digestif. Le but de l’approche nutritionnelle vise donc à améliorer le bien-être de l’individu et à fournir un apport alimentaire adéquat, selon la tolérance individuelle.

Recommandations alimentaires

Comme il n’existe pas de régime thérapeutique spécifique pour l’ulcère gastroduodénal, les recommandations alimentaires consistent à favoriser une alimentation équilibrée et individualisée selon les problématiques, les symptômes et les intolérances individuelles pour améliorer le confort de la personne. Les recommandations alimentaires peuvent inclure :

  • Prendre trois repas par jour et des collations au besoin, afin d’éviter les périodes de jeûne prolongé. L’alimentation permet habituellement d’atténuer les symptômes de l’ulcère gastroduodénal, notamment dans le cas de l’ulcère duodénal.
  • Consommer une quantité adéquate de fibres (ex. : fruits et légumes, produits céréaliers).
  • Modérer la consommation d’aliments contenant des méthylxanthines (ex. : café, chocolat, cacao, cola), de caféine et d’alcool.
  • Consommer des épices selon la tolérance individuelle.
  • Cesser de fumer, car cela ralentit le processus de cicatrisation des ulcères et accroît le risque de récidives.

Il n’existe pas de régime thérapeutique spécifique pour l’ulcère gastroduodénal. L’approche alimentaire ne permet donc pas de guérir ou de prévenir la récidive de cette maladie du tube digestif. Dans le cas de l’ulcère gastroduodénal, l’approche nutritionnelle a plutôt pour but de favoriser le confort de l’individu et d’offrir une alimentation équilibrée et individualisée selon la tolérance de chaque personne. Finalement, la recommandation alimentaire principale est généralement d’éviter les aliments qui entraînent ou aggravent les symptômes, le tabac et l’alcool.

 

Références

  1. Bouthillier, Lise. Janvier 2019. «Maladies du tube digestif». NUT 2047 – Nutrition clinique 2. Montréal : Université de Montréal.
  2. D’Aoust, Louise. Janvier 2019. «Physiopathologie du système digestif». NUT 2047 – Nutrition clinique 2. Montréal : Université de Montréal.
  3. https://www.merckmanuals.com/fr-ca/professional/troubles-gastro-intestinaux/gastrite-et-ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal/ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal
  4. https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-digestifs/gastrite-et-ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal/ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal?query=Ulc%C3%A8re%20gastroduod%C3%A9nal
  5. https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/les-faits-en-bref-troubles-digestifs/gastrite-et-ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal/ulc%C3%A8re-gastroduod%C3%A9nal

 

Article rédigé par:

Marie-Noël Marsan, Nutritionniste

U